Délégationdu Val-d’Oise

Un jour avec les enfants roms

C’est la deuxième fois seulement que je vais sur le terrain des Roms de Méry-sur-Oise. La première fois il était pratiquement inondé, et j’avais été choqué par leurs conditions de vie […]. Je suis donc un peu tendu.

À notre arrivée, un groupe d’enfants refuse, au grand dam de la maîtresse, d’aller dans la « caravane école » gérée par l’ASET (Aide à la scolarisation des enfants tsiganes). Seulement deux acceptent de partir pour un après-midi d’école. Les autres montent dans les arbres et s’enfuient en riant. Il reste un enfant qui, lui, voulait aller avec la maîtresse, mais nous sommes mardi et son groupe est programmé un autre jour ! Il reste donc avec nous lorsque nous entrons sur le terrain.

Nous lui faisons un petit « cours couleurs » en lui demandant quelles sont les couleurs de tout ce qu’il y a autour de nous (et il y a de quoi faire) ! Il ne fait presque aucune faute, et il a l’air très heureux de le savoir et de nous parler. Nous décidons de rester avec lui et il nous emmène derrière la caravane où il vit. Il veut nous montrer la balançoire que son grand frère lui a construite à même une branche d’arbre ! Ça marche très bien et nous l’aidons à se balancer, il a l’air de beaucoup s’amuser.

Puis, ensuite nous allons rejoindre d’autres enfants, et lançons le plus naturellement du monde une sorte de « dessiner c’est gagné » sur la terre, à l’aide d’un bout de bois et avec les pieds pour effacer et recommencer ! Nous dessinons avec eux des maisons, des sapins de Noël et des « portraits » des différentes personnes présentes. Nous rions beaucoup et c’est un vrai plaisir que de voir les mines réjouies des enfants !

Nous repartons du terrain, et c’est dans un tout autre état d’esprit que la première fois. J’ai le sourire aux lèvres d’avoir vu des enfants tellement heureux de jouer avec rien, je viens de recevoir en très peu de temps une véritable leçon de vie !

Guillaume Lorentz

Imprimer cette page

Faites un don en ligne