Délégationdu Val-d’Oise

Vers le voyage de l’Espérance

Du 7 au 12 juillet 2017, plus de 200 acteurs du Secours Catholique Val-d’Oise partageront un voyage de l’Espérance à Lourdes.
Ce séjour se prépare ensemble, et l’on se retrouvera le 1er octobre 2017 !

Tems en fraternité le 13 mai 2017. Le séjour se prépare ensemble.

publié en mai 2017

Extrait de la présentation du voyage de l’Espérance à Lourdes par le président de la délégation Val-d’Oise du Secours Catholique, Jean-Luc Mouly, le 11 mars 2017 :

Ce sera, et c’est le temps fort de notre vie en délégation pour cette année, à la suite du rassemblement de Jambville en 2015 et des marches fraternelles pour notre 70e anniversaire en 2016. Oui, ce voyage de l’Espérance c’est l’événement 2017, qui concerne l’ensemble de notre délégation c’est-à-dire les 7 500 personnes que nous accompagnons dans l’année, les 700 bénévoles, les animateurs, comptable, secrétaire et déléguée, tous acteurs du Secours Catholique qui œuvrent ensemble dans le Val-d’Oise pour construire ce monde juste et fraternel que nous voulons. Alors certes, il n’y aura que 200 heureux élus qui seront à Lourdes au début de juillet, mais ils porteront dans leur cœur, à Lourdes, tous ceux qui seront restés ici, quelles que soient les raisons. Tout le monde est concerné, c’est dire que ce voyage a commencé il y a déjà quelques mois, car il y a un avant, et nous sommes là aujourd’hui pour continuer à le construire avec tous ceux qui ne sont pas là. Et il y aura un après où nous partagerons avec l’ensemble de la délégation toutes les richesses et les joies que nous aurons rapportées dans nos valises.

Ce voyage de l’Espérance, ce ne sera pas un pèlerinage, et pas non plus uniquement un temps de vacances, mais un temps de fraternité. C’est-à-dire un temps d’écoute et de partage entre personnes d’origines, de cultures et de religions différentes. Avec des moments où chacune et chacun sera attentif aux savoirs de l’autre, aux talents de l’autre, à l’expérience de vie de l’autre pour changer nos regards des uns sur les autres, et faire tomber les préjugés. C’est cela une vie de partage et de fraternité.

Cette fraternité, nous oserons la vivre en Église, parce ce que c’est notre identité, c’est-à-dire à la lumière du message évangélique, qui est plein d’attention à l’autre, aux plus petits d’entre nous, car ce sont eux qui sont les plus grands : « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux. »

Mais ce voyage c’est aussi un lieu pour « dire à toutes les religions qu’on a quelque chose en commun » (Zahia), un temps donc de ressourcement spirituel, de dialogue interreligieux dans le respect des richesses et des croyances de chacun. C’est enfin un lieu de recherche de sens pour revenir chez nous plus forts qu’avant de partir.

Ce voyage de l’Espérance, ce seront aussi des temps de repos, de détente, de jeux, de fêtes. Des bons moments de vie quotidienne car c’est cela aussi la qualité du vivre-ensemble. Des moments de découverte de la cité Saint-Pierre, très symbolique pour nous tous acteurs du Secours Catholique puisque c’est là, dans ce magnifique endroit au-dessus de Lourdes, que notre fondateur, Mgr Jean Rodhain, est enterré (1er février 1977) ; et c’est lui qui avait acquis et installé ce lieu pour accueillir tous les pauvres qui voulaient venir à Lourdes. Parce que nous serons aussi à Lourdes où Marie, mère de Dieu, est apparue de février à juillet 1858 à une bergère, Bernadette Soubirous. Depuis c’est un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés au monde avec la guérison de nombreux malades. Et vous découvrirez l’émotion de se retrouver devant la grotte sous un rocher.

Alors voilà le sens de notre voyage de l’Espérance, nous représentons toutes celles et ceux qui cheminent avec nous tout au long de l’année et toutes celles et ceux qui chemineront avec nous dans les temps à venir. Et cela pour être tous ensemble porteurs d’espérance pour nous et notre monde qui en a bien besoin.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne