Délégationdu Val-d’Oise

Vœux 2018 de la délégation Val-d’Oise

Le 16 janvier 2018 au soir, une centaine d’acteurs du Val-d’Oise se sont réunis pour les vœux de la délégation à Pontoise. Jean-Luc Mouly, président de la délégation Secours Catholique du Val-d’Oise, a prononcé un discours avant d’inviter les convives à partager des galettes des Rois dans une ambiance familiale.

Vœux 2018 de la délégation Val-d'Oise

publié en janvier 2018

Texte du discours du président de la délégation du Val-d’Oise, Jean-Luc Mouly, aux vœux de la délégation, le 16 janvier 2018 à la maison Renaudin de Pontoise.

Bonne année 2018

Les vœux de Jean-Luc Mouly et des membres du bureau de la délégation Secours Catholique du Val-d’Oise.

Bienvenue et merci à vous toutes et tous d’être là pour, ensemble, fêter cette nouvelle année 2018. Des remerciements très chaleureux pour l’équipe de cette maison Renaudin qui nous accueille et pour toutes celles et ceux qui ont préparé et organisé cette soirée. Merci aussi tout particulièrement au Père Daniel Ducasse, vicaire général qui exprime par sa présence l’attention du diocèse et de notre évêque au Secours Catholique ; au Père Pierre Machenaud qui vient en voisin nous apporter le soutien de la paroisse de Pontoise ; à Gilbert Lagouanelle tellement proche de nous par son histoire et ses préoccupations. Ils sont là, tous trois membres du conseil épiscopal, aussi par les liens d’amitié qui les unissent à notre délégation. Et puis permettez-moi des remerciements très forts pour les membres de bureau et les permanents salariés. C’est ensemble que nous pouvons et que nous voulons avancer.

L’année qui s’achève a eu sa part de souffrances individuelles et collectives, mais aussi de joies et de réussites : nous les avons partagées en toute fraternité. Une année de mobilisations quotidiennes, dans les accueils, les ateliers divers selon les lieux, les accompagnements individuels, les sorties de détente et culturelles. Nous avons aussi tenu notre place le jour de la collecte et pour les « 10 Millions d’étoiles ». Tenu notre place au sein des paroisses et des communes. Tenu notre place individuellement ou en partenariat d’associations vis-à-vis des instances de l’État. Pour toutes ces présences, ces engagements magnifiques, tous acteurs de Secours Catholique, merci !

Cette année a vu le départ d’Élisabeth, dans la délégation des Yvelines, mais aussi l’arrivée d’Alice qui nous apporte son regard neuf et l’enthousiasme de sa jeunesse : bienvenue à toi Alice. Nous avons vu dans tous les territoires une rotation des animatrices et animateurs, et ce sont, là aussi, des regards neufs pour nous entraîner encore et encore plus loin sur ce beau chemin d’humanité qui est le nôtre. Nous avons vu des équipes locales ou des territoires se développer, pour une plus belle qualité d’accueil et d’écoute, et je salue ici les nouveaux responsables d’équipe, qui ont été nombreux cette année à accepter cet engagement. Nous avons vu aussi d’autres équipes se refermer dans une habitude et un passé sclérosants : c’est notre pain quotidien qu’il nous faut tous partager. Les bien-portants soutenant les malades, c’est tous ensemble que nous devons progresser, les uns avec les autres et je veux réaffirmer ici la belle place pleine et entière que chaque équipe, chaque territoire tient dans notre vie de délégation ; mais cette place s’inscrit bien entendu dans notre objet associatif du Secours Catholique.

Enfin cette année qui se termine nous a vus, presque 200 acteurs et actrices de notre belle délégation, à la cité Saint-Pierre à Lourdes et sur les chemins du cirque de Gavarnie ou aux sanctuaires devant Marie. Quels beaux moments vécus ensemble !

Le terme « voyage de l’Espérance » était vraiment bien choisi et cette espérance pouvait se lire sur les visages, parce qu’elle appartient à tous. Elle a habité les cœurs avant, pendant et après le séjour à Lourdes. Nous sommes toujours en route, en « voyage de l’Espérance », pour que chacune et chacun retrouve sa place juste et digne dans notre société, pour s’enrichir des diversités ethniques, culturelles et spirituelles de tous.

Maintenant l’année 2018 est là. Elle va nous permettre de poursuivre les chemins pris, et d’en découvrir de nouveaux. Parmi ceux-là, il y a celui de notre projet de délégation. Il ne s’agit pas d’une pause, et ce terme ne me ressemble pas, mais bien d’un vrai chantier qui s’est ouvert avec le projet national et que chaque territoire s’est maintenant bien approprié grâce à ces belles journées passées ensemble sur le sujet. Mais avec ce support national, il va maintenant falloir définir nos besoins et nos priorités dans le Val-d’Oise et les confronter à nos possibilités humaines et matérielles. Il va falloir définir aussi nos objectifs à réaliser sur les cinq années à venir et il ne faut pas avoir peur d’être ambitieux, car les personnes qui cheminent avec nous réclament et méritent cette ambition ; il faut savoir mettre la barre juste au bon niveau, suffisamment haut pour nous attirer vers le ciel, mais pas trop pour ne pas se prendre les pieds et tomber : un dosage fin d’équilibriste que, j’en suis sûr, nous saurons bien trouver tous ensemble collectivement. Et quand je dis collectivement, ce n’est pas une parole en l’air, c’est vraiment fondamental et au cœur du projet associatif du Secours Catholique : tout seuls nous ne sommes pas grand-chose, mais en associant tous les « pas grand-chose », presque 800 bénévoles, 8 personnes salariées à plein temps, les 7 800 personnes accompagnées, cela commence à faire vraiment quelque chose. C’est dire que personne ne peut rester, dans l’année qui commence, en dehors de ce beau et vaste chantier collectif du projet de délégation, personne, ni aucune équipe locale.

Cette année verra aussi arriver un nouveau trésorier pour la délégation, Denis n’ayant pas souhaité un renouvellement de son mandat. C’est un très grand merci que je lui adresse déjà, même s’il va rester encore avec nous quelques mois pour aider celui qui prendra la relève. Il nous a donné presque quatre ans de sa vie pour nous accompagner de sa compétence et de ses qualités humaines, et nous lui devons une grande reconnaissance, dans un poste prenant et pas facile à tenir. Denis, tu as été aussi un membre de bureau précieux, sachant modérer mes ardeurs quand elles n’étaient pas réalistes, mais toujours fidèle au bien commun et attentionné aux diversités. Pour tout cela encore, merci.

Je voudrais maintenant remercier les deux Nicole et Colette, qui ont fait vivre toutes les trois notre service Accueil familial de vacances depuis vingt ans. Combien d’enfants, dans le Tarn-et-Garonne ou dans le Morbihan, ont découvert la joie des vacances et la joie d’être aimés dans la famille d’accueil. Quelle leçon de dévouement et de solidarité elles nous laissent, mais au-delà des remerciements, elles nous disent toutes les trois continuez ! N’oubliez pas ces enfants qui tendent les mains vers nous. Alors non ! Nous n’allons pas les laisser sur le bord du chemin et nous allons mettre un point d’honneur à poursuivre cette belle aventure que vous nous laissez. Mais peut-être dans le Vexin, car notre beau département possède en lui tous les atouts de la solidarité : à nous de les éveiller.

Alors quelle belle année 2018 qui s’annonce. Je souhaite très sincèrement qu’elle apporte à chacune et à chacun d’entre vous son panier de bonheur d’autant plus grand qu’il est partagé. Et je nous invite à être passeurs d’espérance, ce qui veut dire aussi passeurs de confiance, confiance dans cet avenir qui s’ouvre devant nous. C’est là que nous serons sur le chemin du message évangélique pour ce monde juste et fraternel que nous voulons et que nous allons continuer à construire jour après jour, année après année.

Imprimer cette page

Portfolio